Nouvelles et information

Info-client 2011

Les péages de la Voie maritime n’augmentent pas en 2011

La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) est heureuse d’annoncer que son tarif des péages n’augmentera pas en 2011. La décision de prolonger le gel du tarif a été prise en vue d’entretenir l’élan des initiatives de développement commercial de la Voie maritime.

La progression de 15,46 % du tonnage constatée durant la saison de navigation de 2010 témoigne de la reprise de l’activité à la suite d’une difficile saison 2009. L’efficacité des initiatives de développement commercial de la CGVMSL a d’ailleurs été confirmée par la nouvelle clientèle qui a apporté plus de 1 millions de tonnes de marchandises dans le réseau en 2010. « Vu le redressement de l’économie, une année de plus sans augmentation des péages aidera nos partenaires dans leur recherche de nouveaux clients et renforcera la position du réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent comme porte d’entrée menant au cœur de l’Amérique du Nord », a affirmé Bruce Hodgson, directeur du développement des marchés de la CGVMSL.

Le nouveau président et chef de la direction de la CGVMSL Terence Bowles a exprimé son appui au gel des péages. « Nous nous efforçons de réduire les coûts et la complexité du réseau et d’attirer de nouvelles marchandises, a-t-il dit. Le prolongement du gel des péages et nos divers programmes incitatifs sont des mesures concrètes qui nous aideront à réaliser nos objectifs. »

Depuis sa création en 1959, la Voie maritime du Saint-Laurent a servi au transport de plus de 2,5 milliards de tonnes de marchandises valant plus de 375 milliards de dollars. Aujourd’hui, le transport maritime sur la Voie maritime soutient le bien-être de millions de personnes des deux côtés de la frontière entre le Canada et les États-Unis. Son essor laisse entrevoir encore plus de retombées positives. La CGVMSL continue de s’employer à faire valoir les avantages économiques et environnementaux du transport maritime. Elle attire ainsi de nouvelles marchandises dans la Voie maritime et elle tire parti de la technologie pour rehausser l’efficacité du réseau.


le 14 janvier 2011